BIOECONOMIE


Votre contact :

Anne-Gaëlle Cabelguen, Chargée de mission « Externalités positives et Bioéconomie »
Tél. : 06 69 66 58 92,
ag.cabelguen@trame.org

Votre contact :

Christophe Leschiera, Responsable communication
Tél. : 06 22 49 75 96,
c.leschiera@trame.org


 

 

 

 

 

 

 

Votre contact :

Christophe Leschiera, Responsable communication
Tél. : 06 22 49 75 96,
c.leschiera@trame.org

 

Votre contact :

Christophe Leschiera, Responsable communication
Tél. : 06 22 49 75 96, c.leschiera
@trame.org

Votre contact :

Christophe Leschiera, Responsable communication
Tél. : 06 22 49 75 96, c.leschiera
@trame.org

Votre contact :

Anne-Gaëlle Cabelguen, Chargée de mission « Externalités positives et Bioéconomie »
Tél. : 06 69 66 58 92,
ag.cabelguen@trame.org

 

Votre contact :
Solène Dumont, Cheffe de projet Bioéconomie,
Tél. : 06 89 19 44 55,
s.dumont@trame.org

 

 

Votre contact :

Solène Dumont, Cheffe de projet Bioéconomie,
Tél. : 06 89 19 44 55,
s.dumont@trame.org

 



 

 

 

Climat et carbone : les agriculteurs alsaciens veulent agir

Trame a répondu à un appel d’offre de services en formation et accompagnement pour les agriculteurs du GIEE de la Zorn, dans le Bas-Rhin. Les agriculteurs ont donc suivi une formation organisée par Trame en avril 2022 sur le changement climatique et les diagnostics carbone.

La première partie de la formation a été consacrée au changement climatique par la réalisation d’une fresque du climat. La consolidation de connaissances communes sur le changement climatique a permis une réflexion de groupe sur les leviers d’actions pour atténuer les impacts de l’agriculture sur le climat.

La deuxième partie de la formation était consacrée au sujet du carbone et de son marché. Suite à la présentation des différents diagnostics carbone réalisables sur une exploitation, un échange a eu lieu sur les avantages ou les faiblesses de chacun de ces outils. Le but était d’avoir une bonne connaissance des différentes approches de bilan carbone et des leviers d’actions en tenant compte du changement climatique, avant de décider ce qui serait le plus pertinent ou adapté pour l’exploitation agricole ou pour leur collectif.

Cette formation a permis aux participants d’acquérir des connaissances pour décider de la meilleure stratégie individuelle et collective en lien avec l’exploitation agricole et le territoire.

 

 

 

 

 

Trame et les Agriculteurs Méthaniseurs de France partenaires d’Expobiogaz

Expobiogaz s’est tenu les 8 et 9 juin à Bordeaux. Avec plus de 180 exposants et marques présents, cette édition 2022, était le salon de référence pour tous les acteurs de la filière de production et de valorisation du gaz renouvelable. Particulièrement en prise avec l’actualité, Expobiogaz a proposé un programme riche et diversifié pour répondre aux attentes de l’ensemble des professionnels visiteurs. Trame et l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France ont animé un stand et répondu aux questions et interrogations des porteurs de projets d’unités de méthanisation et des agriculteurs exploitant des unités. Ce stand se situait au sein du Village agricole avec la FRCuma Nouvelle-Aquitaine, les Chambres d’agriculture, France Gaz Renouvelables… Le salon a aussi été l’occasion de proposer et d’animer des ateliers sous la forme de retours d‘expériences de la part d’experts et d’agriculteurs méthaniseurs.

 

Le #CoFarming Tour a fait une étape chez Méthacance

Les startups du CoFarming poursuivent leur tour de France et ont rencontré Thierry Royer et Karine Chappe, Agriculteurs Méthaniseurs et Composteurs de France dans l’Orne.

L’association #CoFarming regroupe 22 startups agricoles. Son ambition est porter la voix d’un esprit collaboratif dans le monde agricole en s’appuyant sur le numérique. Pour la seconde année, l’association #CoFarming et l’Agri-YouTubeur Thierry Baillet partent à la rencontre des acteurs du monde agricole. Et ils ont fait une étape dans l’Orne, près d’Argentan, chez Méthacance. Thierry Royer a présenté son unité de méthanisation et a expliqué que : « La méthanisation est une activité pertinente car, en agriculture, nous avons besoin d’engrais et d’énergie ». Le président de la communauté de communes d’Argentan a expliqué qu’avec la méthanisation et son rebours qui permet de gérer le biométhane produit par les 7 unités de méthanisation agricole du territoire, « Argentan se passe du gaz russe ».  « Le principe du rebours est simple », a expliqué la représentante de GRDF : « Dans le réseau local de distribution exploité par GRDF, à certaines périodes de l’année, en été notamment, la production est parfois supérieure à la consommation. Le rebours va accueillir le gaz renouvelable local excédentaire en le faisant remonter vers le réseau de transport de GRTgaz. Ce dernier l’acheminera vers les territoires voisins pour une consommation immédiate ou vers des stockages souterrains pour une consommation future ». Et Theirry Royer conclut : « Nous, agriculteurs, nous contribuons et pouvons contribuer, grâce à la méthanisation, à l’autonomie énergétique, à produire le gaz qui chauffera nos habitations et fera rouler nos véhicules. Nous avons une carte à jouer dans l’autonomie énergétique de nos territoires ruraux ».

Crédits carbone, biomasse, animation numérique de collectifs…, les sujets de collaboration possibles entre les startups du #CoFarming, Trame et ses adhérentes sont nombreux !

 

Trame partenaire d’AGREEN STARTUP Normandie

AGREEN STARTUP, c’est le concours pour les porteurs de projets alliant innovation, technologie, agroécologie, bioéoconomie… Trame, partenaire de l’édition 2022, accompagnera et coachera dans les prochains mois, les agriculteurs du projet « Blue and Pastel.

« Blue and Pastel », c’est un projet bioéconomique portés par des agriculteurs normandes qui souhaitent lancer la production de ce pigment naturel bleu bien connu en Occitanie par les teinturiers. Ce projet répond à un besoin de diversification des cultures sur les exploitations agricoles. L’industrialisation de la production de matières premières Made in France et 100% naturelle répond à une urgence environnementale, celle de diminuer la part de l'industrie polluante des colorants synthétiques.

 

 

 

 

 

 

Porteurs de projets en méthanisation : répondre à leurs interrogations

Trame et l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France sont partenaires du salon Expobiogaz, le salon de référence du gaz renouvelable. Réponses aux questions d’agriculteurs exploitant des unités de méthanisation et aux porteurs de projets sur le stand, visites guidées du salon, animation du Village agricole, témoignages dans des conférences organisées par les partenaires de la filioère du gaz vert, animation de débats…, ce salon est un lieu de rencontres et de diffusion des travaux menés pour le développement de la filière du biogaz agricole. « Durant le salon Expobiogaz, de nombreux porteurs de projets sont venus se renseigner sur notre stand poser des questions pour avancer dans leurs réflexions. Des agriculteurs qui exploitent des unités sont venus nous rencontrer et poser des questions sur les évolutions de la règlementation notamment, pour avoir des contacts de collègues d’autres régions de France avec qui échanger », raconte un des administrateurs de l’Association.  « Expobiogaz est aussi une excellente occasion de rencontrer tous les acteurs de la filière dans un même lieu. Et n’oublions pas les conférences et ateliers sur l’acceptabilité sociale, les financements, les nouveaux débouchés… qui mixent interventions d’experts et témoignages d’agriculteurs ». Rendez-vous pour la prochaine édition à Bordeaux en juin 2022.

Bioéconomie : recréer de la valeur ajoutée sur les exploitations agricoles

A l’occasion du salon Bio360-Week, des agriculteurs des réseaux de Trame ont expliqué l’intérêt de se lancer dans des projets bio-éoconomiques sur leurs exploitations. Valoriser durablement la biomasse pour l’ensemble des besoins de la société (alimentation, chimie, transport, énergie, construction, logement, habillement…), voilà concrètement ce qu’est la bioéconomie !

Francis Claudepierre, président de Trame, éleveur laitier bio avec transformation fromagère et méthaniseur en Meurthe-et-Moselle, a rappelé en introduction que « la bioéconomie, ce sont des agricultrices et des agriculteurs qui prennent soin de la terre et de l’environnement, qui gèrent les déchets du territoire pour les transformer en ressources, qui participent à la mise en œuvre de solutions durables pour la transition écologique, énergétique et alimentaire, qui alimentent une mobilité verte, qui créent des emplois dans les territoires ruraux ». Mais la bioéconomie, c’est avant tout des exploitations agricoles résilientes aux aléas climatiques et économiques, diversifiées et bien intégrées dans les territoires ruraux et périurbains.

Replay de la conférence à découvrir ici 👉 https://youtu.be/6II3sy4j7vU

Bioéconomie : créer des espaces de dialogue dans les territoires

La bioénergie et la bioéconomie œuvrent pour une agriculture plus résiliente et durable, où la biodiversité, la recherche de complémentarité, d’équilibre, de montée en gamme des productions et de résilience sont au cœur des activités. Elles favorisent une agriculture qui prend soin de la terre, des hommes et de l’environnement, qui gère les déchets du territoire et les transforme en ressources pour contribuer aux solutions durables des transitions écologique, énergétique et alimentaire, pour relocaliser les productions, pour créer des synergies entre les acteurs, pour créer des emplois locaux et non délocalisables et assurer le maintien du tissu industriel et économique.


L’urgence est de créer des espaces de rencontres, d’information et de concertation entre les différents acteurs pour nourrir une vision commune, pour créer des synergies de travail permettant de reconnaître la place de chacun et de revaloriser les métiers issus de l’agriculture dans le développement de ces nouvelles filières.

 

Accompagner les agriculteurs vers la bioéconomie

Les responsables professionnels des différents réseaux de Trame sont persuadés que l’agriculture peut devenir le maillon fort de la bioéconomie (une économie du vivant destinée à des usages alimentaires et non alimentaires). L’agriculture ne serait plus perçue comme une source de pollution mais comme une source de solutions en répondant aux demandes de la société de produire des énergies renouvelables, de valoriser les déchets… Pour Trame, il est donc important d’explorer cette nouvelle économie pour développer de nouveaux projets sur les exploitations agricoles, en plus des activités « classiques » de production. Ainsi, Trame développe une cellule de réflexion, d’échanges, de recherche-développement et d’expérimentation, au service des Agriculteurs, notamment Composteurs et Méthaniseurs, pour les aider à repérer des opportunités pour développer de nouveaux services ou activités, et ainsi pérenniser l’avenir de leurs exploitations.

C’est dans cette optique que Trame, les Agriculteurs Méthaniseurs de France, les Agriculteurs Composteurs de France sont partenaires, depuis plusieurs années, des salons Biogaz Europe et ReGen Europe sur la méthanisation et le bois-énergie. Ces salons techniques professionnels sont l’occasion, pour les réseaux de Trame, d’accueillir sur leur stand des adhérents et d’échanger avec eux sur leurs activités et installations, mais aussi de rencontrer des porteurs de projets en recherche d’information pour développer une nouvelle activité complémentaire de leur exploitation agricole.

Ces salons sont aussi l’occasion pour des agriculteurs d’ACF et d’AAMF de témoigner de leurs expériences et pour les experts de Trame de présenter les travaux du programme de développement. Ainsi, pour l’édition de janvier 2020 de Biogaz Europe, Yves Debien, producteur de porcs dans la Vienne et méthaniseur, a expliqué l’importance d’aller voir des unités de méthanisation en France et à l’étranger avant de se lancer, de se renseigner auprès des Agriculteurs Méthaniseurs de France sur leurs réussites, mais aussi leurs échecs. Sur le salon ReGen Europe, François Dusannier, agriculteur Composteur dans les Hauts-de-France,  a présenté le projet Biochar 2021 (développé par les ACF et Trame) et les perspectives d’avenir de développement du biochar en agriculture.