Des réseaux et un centre de ressources agricole et rural

ACCOMPAGNEMENT DES ORGANISATIONS

 

 

 

Votre contact :

Kim Deslandes, formatrice à Trame,

Tél. : 06 60 10 75 43, k.deslandes@trame.org

 


 

Votre contact :
Loan Jérôme,
Tél. : 06 75 38 30 55, l.jerome@trame.org

 

 

 

Votre contact :

Kim Deslandes, formatrice à Trame,

Tél. : 06 60 10 75 43, k.deslandes@trame.org

Votre contact :
Thierry Pons,
Tél. : 06 79 73 93 20,
t.pons@trame.org



Votre contact à Trame :
Nadia Bretagnolle, co-directrice Trame,
Tél : 06 69 66 59 81 -
n.bretagnolle@trame.org

"Le renouvellement est un enjeu pour les collectifs agricoles"

De nombreux groupes de développement et Cuma font face à des difficultés de renouvellement des générations, que ce soit pour la transmission des postes à responsabilités ou l’accueil de nouveaux adhérents. Or, l’avenir des collectifs agricoles a des conséquences directes sur la dynamique des territoires ruraux : ils impactent l’économie locale par le maintien des exploitations, l’emploi de salariés, l’accompagnement de l’installation de nouveaux adhérents…  En 2020, 4 collectifs agricoles ont été enquêtés dans le cadre du projet Co-Agil : le Geda du Buron (Puy-de-Dôme) et IDRéA (Morbihan) pour les réseaux de Trame ; les Cuma de Basse Galaure (Drôme) et La Romantique (Ille-et-Vilaine). Ces enquêtes font émerger plusieurs pistes d’actions et de réflexion :

  • Un enjeu se situe dans la communication à l’extérieur des collectifs, notamment auprès des jeunes installés, pour faire connaître l’existence de ces groupes et leurs actions.
  • L’interconnaissance des besoins au sein des groupes est aussi un point à améliorer.
  • Les réunions régulières, les moments de convivialité (repas de fin de saison, chantiers collectifs…), les modes de gouvernance qui privilégient le respect, le non-jugement et la prise de décision collective soudent le groupe et créent de la confiance.
  • Il convient aussi de mieux déléguer les missions du président du collectif, par une meilleure répartition avec le trésorier et le secrétaire, ou par une délégation ponctuelle à d’autres adhérents.

Acupuncture et reiki : 2 webinaires sur la santé animale

Depuis plusieurs années, Trame met en réseau et accompagne les éleveurs sur le thème de la santé du troupeau. En octobre 2020, Trame a organisé, avec la FRGeda Franche-Comté, deux webinaires sur la pratique de l’acupuncture et du reiki. Une quinzaine de personnes (éleveurs de toute la France, animatrices de groupes de développement agricole, chargée de mission de l’Idele…) ont participé à chacune de ces réunions. Aujourd’hui, de nombreux éleveurs explorent différents moyens pour conserver ou rétablir la bonne santé de leurs animaux.  Ils expérimentent des approches préventives, des améliorations de techniques et de pratiques d’élevage et s’intéressent de plus en plus à d’autres façons de prendre soin. 

La vétérinaire Nayla Cherino Parra est intervenue lors de la visioconférence sur l’acupuncture. Elle anime depuis 2012 des formations. Elle propose aussi une initiation sur deux jours où les éleveurs apprennent les bases de la médecine chinoise et l’utilisation d’une vingtaine de points d’acupuncture. Nelly Tisserand, maitre Reiki, était l’intervenante de la 2nde visioconférence. D’origine japonaise, le reiki est une méthode de soin énergétique. Depuis quelques années, elle réalise des séances reiki pour les animaux (vaches, chevaux, chèvres, chiens…) et anime des formations pour les agriculteurs.

Durant ces visioconférences, des éleveurs formés et pratiquant ces techniques ont partagé leur enthousiasme vis-à-vis du fait de développer leur boite à outils pour intervenir auprès des animaux, grâce à ces techniques toutes complémentaires, avec pour finalité le bien-être des animaux et le leur.

Co-Agil - Vers des collectifs agiles : gouvernance et organisation du travail 2.0

Les agriculteurs et agricultrices ont de nouvelles attentes envers leur métier, leur environnement et donc envers les collectifs agricoles auxquels ils appartiennent. Ces collectifs, lieux de convivialité, d’innovation, d’échanges et de mutualisation (de connaissances, de pratiques et d’outils) contribuent à dessiner l’agriculture de demain.

Au même titre que les exploitations, les collectifs agricoles vont devoir relever le défi du renouvellement : transmission des postes à responsabilités, accueil de nouveaux adhérents, maillage intergénérationnel. Le projet Co-Agil explore et teste de nouvelles formes de coopération au sein de collectifs variés, tels que les groupes de développement, les Cuma, les coopératives, capables d’intégrer les nouvelles attentes de leurs membres en termes de gouvernance, d’organisation du travail, d’usage des outils numériques.

La première phase du projet a consisté à identifier les nouveaux besoins de 4 groupes : 2 groupes de développement - IDREA (Morbihan) et le Geda du Buron (Puy-de-Dôme) - et de 2 Cuma - la Cuma la Romantique (Ille-et-Vilaine) et la Cuma de Basse Galaure (Drôme). Ces études détaillées se sont intéressées aux leviers de l’engagement, comme le rapport de chacun au travail, la trajectoire personnelle ainsi qu’aux pistes d’actions collectives pour les activer, comme sensibiliser sur les bénéfices du collectif, organiser des espaces et des temps réguliers de discussion accessibles à tous... La prochaine étape consistera, en s’appuyant leurs animateurs réunis en une communauté d’échanges, à élargir l’action du projet à une quinzaine de collectifs laboratoires.

Construire un projet collectif innovant

Trame accompagne depuis cet hiver des éleveurs du GDA de Pierrefont dans le Cantal. 14 agricultrices et agriculteurs ont prévu des participer aux journées de formation-action mise en place par la Chambre d’agriculture du Cantal à la demande du groupe. Ce public d’éleveurs est très déterminé pour construire un avenir souhaité pour eux et pour leur pays.

Malgré une tempête de neige, le premier jour de formation, le groupe était « en phase chaude » de réflexion et a réussi à produire les contours d’un projet collectif motivant ! Malgré le confinement, Thierry Pons, délégué régional de Trame en Nouvelle-Aquitaine, continue d’accompagner le GDA de Pierrefont dans ses réflexions.

 


 

 

Trame accompagne les Cuma Auvergne-Rhône-Alpes à définir leurs projets

En novembre 2019, Nadia Bretagnolle et Eric Charbonnier, de Trame, ont animé un séminaire regroupant responsables professionnels et salariés du réseau Cuma de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Soutenu par le Dispositif Local d’Accompagnement régional AURA, ce travail est l’aboutissement d’un accompagnement de plusieurs mois auprès des fédérations de proximité, qui visait la définition des projets et plans d’action de chacune pour les deux prochaines années. Ces deux journées ont été l’occasion de partager les différents projets, d’échanger, de construire une vision commune du réseau Cuma régional et de s’entendre sur les grandes missions à construire ensemble et séparément.
Trame a été acteur de quelques accompagnements et notamment deux formations en 2018 : une sur l’évolution du métier des salariés du réseau Cuma (conseillers et animateurs) et un séminaire mixte élus-salariés en décembre 2018, réunissant une quarantaine d’acteurs. Outre la montée en compétences indispensable dans cette phase de déploiement du projet, ces différents évènements visent aussi à créer de la cohésion d’équipe, à dynamiser le réseau autour du projet stratégique, et à travailler les freins au changement, inhérents à ce type d’évolution.