Des réseaux et un centre de ressources agricole et rural

LA PAROLE A


"Le tryptique gaz verts, agricultures et territoires nous offre de très belles perspectives"

Agriculteur en Seine-et-Marne, depuis vingt ans, je me suis attaché à développer une agriculture de groupe avec différents associés agriculteurs selon les projets et les travaux. La ferme est aussi très vite entrée dans une démarche d’agriculture dite de conservation.

En ce sens, la recherche de fertilisants organiques m’a conduit à m’intéresser à la méthanisation en 2012. En août 2014, O’Terres Energies, dont je suis actionnaire avec un voisin agriculteur, a injecté ses premiers kilowattheures dans le réseau de gaz naturel GrDF. Pour fiabiliser son fonctionnement et ouvrir son champ d’activité aux biodéchets, un agrément sanitaire et une autorisation ont été obtenues en 2017. Aujourd’hui, l’unité produit 300 Nm3/h ou 28GWh/an de gaz vert.

Adhérent de l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France depuis de nombreuses années, je peux témoigner de la passion et l’engagement des pionniers de l’association, notamment cogénérateurs, les difficultés qu’ils ont surmontées collectivement. C’est la diversité des personnalités, des régions, des productions et des process (élevage, grandes cultures, agriculture biologique, conventionnelle…) qui a depuis nourri ma curiosité et mon engagement.

Sur mon territoire, en régions ou auprès des instances de la filière biogaz, depuis deux années en particulier, j’ai pu mesurer les difficultés de nos adhérents et des différents acteurs de la filière. L’acceptation de nos projets et de notre activité, le partage et l’équilibre des intrants sur les territoires ou la démonstration du caractère vert des économies que nous développons guideront le quotidien de l’association. Si l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France est forte et reconnue aujourd’hui, il sera essentiel que chacun d’entre nous agisse, demain, dans l’intérêt collectif pour que nous puissions porter et imaginer l’avenir sereinement.

La charte des Agriculteurs Méthaniseurs, la représentation nationale et la communication positive de tous et à tous les niveaux permettront d’y arriver. Du fait des transitions climatiques, énergétiques, agricoles que nous opérons, nos projets sont tournés vers l’avenir, leur place doit être reconnue et leur valeur assumée.

Jean-François Delaitre, Président de l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France