Des réseaux et un centre de ressources agricole et rural

Changement de pratiques en santé animale



Dans un environnement aux problématiques sanitaires fréquentes et aux enjeux sociétaux majeurs, les éleveurs se préoccupent de plus en plus de la santé de leur troupeau dans une démarche globale, respectueuse des animaux et d’eux-mêmes.

Ainsi, ils explorent différents moyens pour conserver ou rétablir la bonne santé de leurs animaux afin de se garantir un niveau de production satisfaisant. Ils le font par soucis économiques (éviter la maladie, diminuer les frais vétérinaires, conforter leur revenu) mais aussi pour le bien-être de leurs animaux et leur propre bien-être (réduire les interventions traumatisantes, les pertes, ne pas laisser souffrir)[1]. Ces pratiques induisent aussi un changement dans l’approche animale et la conduite du troupeau, amenant les éleveurs à prendre en compte tous les éléments, de la gestion des sols à l’alimentation et à la relation à l’animal. Par ces démarches, les éleveurs se réapproprient leur métier et développent de nouvelles compétences.

Ils cherchent et expérimentent des approches préventives, des améliorations de techniques et de pratiques d’élevage et s’intéressent de plus en plus à d’autres façons de prendre soin. Les espaces où ils travaillent sur ces approches peuvent être la formation, leur ferme, des groupes d’échanges, les consultations d’experts.

Ils disposent pour ce faire d’appui et d’accompagnement de beaucoup d’organisations : organismes de développement et de conseils, instituts techniques et de recherche, organismes de formations, experts vétérinaires et non vétérinaires

Trame regroupe des associations d’agriculteurs et de salariés agricoles. A la demande de groupes de développement locaux, un travail de mise en réseau de personnes et de groupes intéressés par les approches alternatives est initié depuis 4 ans. Cette mise en réseau est virtuelle (mailing liste, réunions téléphoniques) et physique (journées régionales et nationale). Une veille et la mise à disposition de ressources et de contacts informative sur ce thème sont également à disposition des éleveurs et des conseillers.

Convaincus que les actions collectives et la mise en lien des personnes, de leurs connaissances et de leurs expériences sont des leviers pour renforcer et diffuser de nouvelles connaissances, techniques et pratiques en santé animale, Trame souhaite poursuivre le travail au profit de ses réseaux et des agriculteurs intéressés en :

  • Assurant une veille informative et en diffusant les informations utiles,
  • Collaborant avec d’autres réseaux travaillant sur la santé animale et en relayant les informations,
  • Recensant et diffusant les expériences collectives (formations, actions de groupes),
  • Créant des occasions d’échange de pratiques et d’expériences entre éleveurs, conseillers, vétérinaires,
  • Relayant les préoccupations des éleveurs, notamment concernant la réglementation.

Les actions de TRAME contribuent à promouvoir les bonnes pratiques et à sensibiliser tous les acteurs aux risques liés à l’antibiorésistance. Elles visent aussi à développer les alternatives permettant d’éviter le recours aux antibiotiques. Ce sont les axes 1 et 2 du plan EcoAntibio 2012-2017.

 


[1] Soigner autrement ses animaux, la construction par les éleveurs de nouvelles approches thérapeutiques – F. Hellec, INRA Mirecourt ; C. Manoli, groupe ESA Angers- In Economie rural- 2018

Vous êtes intéressés, vous souhaitez contribuer ?
Rejoignez-nous !

Contact



Yasmina Lemoine
Cheffe de projet santé du troupeau
06 79 85 75 67

y.lemoine@trame.org