Ecopaturage Plougastel Goarem Goz 2019-min.jpg

Le territoire de Brest - Monts d'Arrée

 

Le périmètre d'expérimentation: Brest Métropole et les Monts d'Arrée (Parc Naturel Régional d'Armorique)

Le territoire d'expérimentation de Brest-Monts d'Arrée correspond au périmètre de Brest Métropole et des Monts d'Arrée, qui font partie du parc naturel régional d'Armorique et se situent à l'Est de Brest. Ces deux territoires se trouvent dans le département du Finistère (29).

Deux territoires contrastés

Brest Métropole s’étend sur 220 km² dont 800 hectares d’espaces verts, avec une population d’environ 212 000 habitants. Depuis 2010, la direction des espaces verts s’est orientée vers une gestion écologique et différenciée de ses espaces verts.
Les Monts d’Arrée font partie d’un des quatre territoires du parc naturel régional d’Armorique qui lui s’étend sur près de 125 000 hectares et 44 communes. Les Monts d’Arrée sont caractérisés par des paysages atypiques, où l’on retrouve de nombreuses landes, composées principalement d’ajoncs et de bruyères. C’est en effet ici qu’on y trouve le plus vaste ensemble de landes atlantiques de France avec plus de 10 000 hectares de ce milieu fragile, protégé dans le cadre de la directive Natura 2000. Le parc naturel régional d’Armorique a été retenu par l’agence de l’eau Loire Bretagne pour expérimenter des PSE biodiversité sur un territoire situé dans un sous-bassin versant au centre des Monts d’Arrée.
Leur point commun ? La direction des Espaces Verts de Brest Métropole et les gestionnaires du parc régional d’Armorique font appel à des services d’écopâturage ou d’écopasturalisme pour entretenir certains de leurs espaces verts pour Brest Métropole et certaines de leurs landes pour le parc naturel régional d’Armorique. 

L'éxpérimentation du LabPSE

 

Une expérimentation née d'une volonté de quantifier et rémunérer à leur juste valeur les services environnementaux liés à l'écopâturage

L’intégration de ces deux territoires dans l’expérimentation LabPSE s’est faite grâce à l’intérêt d’Alain Retière pour l’expérimentation du LabPSE. Membre d’un GAEC qui réalise des prestations d’écopâturage pour le parc naturel régional d’Armorique et Brest Métropole, il a souhaité intégrer le LabPSE afin d’être en mesure d’évaluer les services environnementaux fournis par l’écopâturage et à terme pouvoir être rémunéré explicitement pour la fourniture de ces services. La direction des Espaces Verts de Brest Métropole s’est également montrée intéressée pour participer à faire reconnaître les services environnementaux associés à l’écopâturage et la mise en place de PSE. Une première rencontre a eu lieu en octobre 2019 dans les locaux de Brest Métropole, en présence de la direction des espaces verts de Brest Métropole et d’Alain Retière. Une deuxième réunion a lieu au printemps 2020 avec le directeur de développement du parc naturel régional et un membre de la Marine Nationale. 

Une diversité d'acteurs locaux embarqués

  • Deux agriculteurs (Blackfacebreizh)
  • Brest Métropole
  • Parc Naturel Régional d'Armorique
  • Bretagne Vivante
  • Marine Nationale

Les enjeux ciblés pour la mise en place de PSE

  • Identifier et mesurer les services environnementaux fournis par l’écopâturage et permettre leur rémunération
  • Maintenir la biodiversité dans les landes des Monts d’Arrée et les espaces verts de Brest Métropole, 
  • Participer à la qualité de l’eau dans les Monts d’Arrée notamment via la gestion des tourbières,
  • Favoriser l’usage récréatif et le lien social, notamment autour des espaces verts sur le territoire de Brest Métropole, 
  • Maintenir la qualité du paysage et du patrimoine urbain, agricole et naturel
Ecopaturage Arc'Hantel avril 2019
Brest-Monts d'Arrée.jpg
Ecopaturage La Salette 2018