PSE_salariés.jpg

Marque employeur : comment les paiements pour services environnementaux peuvent aider les entreprises à recruter et fidéliser les talents
 

Les entreprises qui ont mis en place une stratégie RSE ont augmenté leurs performances de 13 % comme le dévoilait France Stratégie en 2016. Et pour cause : des équipes qui se sentent considérées sont plus efficaces et plus motivées, ce qui permet de recruter les meilleurs talents et de réduire le turn-over. Pour y parvenir, les paiements pour services environnementaux sont un atout : ils sont conçus de manière à rendre leurs résultats tangibles.

Les paiements pour services environnementaux fonctionnent sur un principe simple : les entreprises paient des agriculteurs pour mener des actions de préservation de l’environnement, ce qui bénéficie à tous. Cet outil, qui s’intègre à la stratégie RSE des entreprises, est aussi un atout pour leur marque employeur.

Paiements pour services environnementaux : une manière d’améliorer le cadre de travail des collaborateurs

Miser sur les paiements pour services environnementaux (PSE) est une manière concrète d’améliorer le cadre de travail de vos collaborateurs. En vous engageant dans le dispositif, vous soutenez des actions concrètes… et mesurables. Par exemple, sur la qualité de l’eau ou la compensation carbone de vos activités.

Les PSE s’accompagnent d’une obligation de mise en œuvre pour les agriculteurs et d’une mesure des actions mises en place. Si cela est possible, les résultats sont mesurés. À défaut, une obligation de moyens est présente. Pour votre entreprise, c’est l’assurance de vous positionner sur des actions suivies d’effet.

Le cadre de vie des collaborateurs est aussi optimisé grâce aux PSE

Bon nombre de vos collaborateurs habitent probablement dans la région où se trouve votre entreprise. Améliorer leur cadre de travail, c’est donc aussi améliorer leur cadre de vie.

Par exemple, grâce au dispositif écométhane, plusieurs acteurs travaillent ensemble pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des élevages. Ainsi, des entreprises privées (au titre de leur politique RSE), le Pays de Fougères et quelques particuliers financent les éleveurs engagés. Ceux-ci réduisent alors leurs émissions d’équivalent CO2 par le changement de ration alimentaire des bovins.

Les paiements aux agriculteurs sont indexés sur la tonne équivalent CO2 évitée, par rapport à une référence régionale. L’association utilise une méthode certifiée par les Nations Unies pour mesurer ces émissions.

Fidéliser les talents grâce aux actions locales permises par les PSE

En créant de nouveaux liens avec votre environnement local, notamment avec le monde agricole, vous pouvez proposer des activités complémentaires à vos collaborateurs. Et cela tombe bien : 85 % d’entre eux souhaitent s’investir davantage dans des démarches sociétales.

Les PSE que vous mettez en place sont en effet une bonne occasion d’organiser des activités de team building. Pourquoi ne pas emmener vos équipes faire la connaissance des agriculteurs auxquels vous achetez des services, mais aussi d’autres acteurs du territoire impliqués dans la transition écologique ?

Les PSE, levier de compétitivité

Votre implication dans la transition écologique locale contribue à entretenir la fierté d’appartenir à une entreprise engagée. Cette démarche est aussi un levier pour améliorer leur qualité de vie au travail (QVT). Or, la QVT pèse fortement dans leur implication et leur productivité.

PSE sont donc un moyen concret de démontrer votre intérêt pour vos collaborateurs au travail, mais aussi dans leur vie quotidienne. Ils constituent donc un outil de choix pour attirer les meilleurs talents et les fidéliser.

LabPSE : des paiements pour services environnementaux durables et locaux 

Le LabPSE propose des paiements pour services environnementaux optimisés. Trois démarches expliquent cette optimisation : 

  1. Les agriculteurs sont à la source des projets : ce sont eux qui proposent des services environnementaux (permis par des améliorations de leurs pratiques). 
     
  2. Les entreprises et habitants acheteurs de ces services environnementaux sont voisins des agriculteurs : le lien avec le territoire est primordial. 
     
  3. Les services proposés par les agriculteurs sont complets : c’est l’ensemble des terres travaillées qui est concerné. Par conséquent, les services environnementaux sont à la fois transversaux (amélioration du bocage, maintien des zones humides, préservation des sols...) et durables. 
©Martial_Coquio

Des aides publiques pour les investissements privés en faveur des PSE

Pour réaliser ces investissements, les entreprises peuvent bénéficier, dans certains cas, de déductions fiscales ou de crédits d’impôt recherche. L’amorce du dispositif peut aussi être financée par des acteurs publics avant que les acteurs privés ne prennent le relais.