COUVRE TOI IL PLEUT !  D’avril 2018 à avril 2021


Améliorer les couverts végétaux pour réduire les pertes en nitrates vers les cours d’eau : de la démonstration à l’essaimage entre agriculteurs.


Pourquoi ce projet ?

Ce projet concerne les sous-bassins versants de la Guerge et du Loison, en Sud Manche, où nappes et cours d’eau présentent des teneurs élevées en nitrates.

Ces deux sous-bassins manchois contribuent de manière significative à l’apport de nitrates en baie du Mont St Michel. L’excès de nitrates est aujourd’hui clairement identifié comme responsable de l’eutrophisation de la baie. Elle se manifeste essentiellement par une invasion rapide et très étendue des prés-salés par le chiendent maritime. Les fuites d’azote se font essentiellement en période de « drainage » des sols, c’est-à-dire à l’automne ou entrée d’hiver.


Une action couverture des sols portée par les agriculteurs

Pour capter cet azote « à risque » l’implantation de couverts végétaux a été généralisé sur ce territoire depuis 2012. Mais ce n’est pas parce que ces couverts sont obligatoires qu’ils sont nécessairement bien optimisés. Beaucoup de références existent sur les couverts, et de même ce n’est pas parce qu’elles existent qu’elles sont utilisées !

L’idée est donc de démontrer, entre pairs, qu’un soin particulier apporté aux couverts est bénéfique pour solutionner des problèmes de plus en plus récurrents dans les cultures (type salissement, résistances d’adventices, tassement et asphyxie des sols).

Le travail consiste à mener des « conduites démonstratives » menées par quelques agriculteurs, au bénéfice du voisinage.

Mais il existe déjà une diversité de savoir-faire des agriculteurs du territoire : chacun a expérimenté une pratique dans « son coin », il a identifié des « choses qui marchent ». La démarche s’attache aussi à recueillir et valoriser ces savoir-faire éparpillés et méconnus.

L’aspect novateur de ce projet est donc surtout dans la méthode ascendante et démonstrative. L’agriculteur doit y trouver son intérêt (quel que soit ses motivations) pour s’approprier pleinement la démarche… Et ainsi convaincre les voisins pour espérer massifier l’optimisation des couverts « pièges à nitrate » sur un petit territoire.


Ce projet est cofinancé par l’Union européenne et la Région Normandie à hauteur de 64% et 16 % respectivement sur un total de dépenses prévisionnelles de 134 662 €.

 
Lien d’information : https://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020/index_fr.htm


 


Groupes AUTONOMIE ALIMENTAIRE


L’autonomie alimentaire est une question qui se pose sur beaucoup d’exploitations, elle recoupe de nombreuses thématiques sur votre élevage : aussi bien agronomiques, que zootechniques ou encore économiques.

Des éleveurs laitiers du Sud Manche se sont réunis pour améliorer leur autonomie alimentaire. En participant à un groupe d'éleveurs, ils progressent plus vite et se motivent pour lancer des tests.

 

Ce qu’ils en disent : « Le groupe m’a permis de me remotiver et de reprendre confiance. Je sais que je ne suis pas seul à travailler sur l’autonomie »

 

Depuis la création des groupes, les agriculteurs partagent cette stratégie d’entreprise autour de thèmes tels que :

  • le pâturage et les différentes méthodes de le faire
  • les mélanges protéagineux
  • les mélanges prairiaux destinés à la fauche
  • la fertilisation des prairies
  • le coût de la chaîne de récolte de l’herbe
  • les concentrés fermiers
  • le changement vers un système plus herbager…

En fonction de votre situation géographique, rejoignez  les groupes :

  • Gagner en autonomie alimentaire sur mon élevage laitier – Avranchin
  • Gagner en autonomie alimentaire sur mon élevage laitier – Mortainais

Pour plus de renseignements, contactez  Aurore DUQUESNE - 02.33.79.41.71

 


Groupe AROMATHERAPIE


Le groupe aromathérapie a construit son programme  pour 2015.


4 rencontres sont prévues en mai, juin, novembre et janvier.

Au menu: plus de pratique, plus de partage et d'échange d'information et l'envie de s'ouvrir à d'autres alternatives en santé animale telle que l'homéopathie.

 

programme  2015

 

Pour plus de renseignements: Romain Dancet - 02 33 79 43 84

 


Mon sol j'en prends soin pour éviter l'érosion, poursuite  du projet


Avec l’opération « Mon sol, j’en prends soin pour éviter l’érosion » les agriculteurs du bassin granvillais sont mobilisés pour montrer que la qualité de l’eau fait partie intégrante de leurs préoccupations.

Durant quatre années, ils ont multipliés les actions terrains sur les trois bassins versants de La Saigue, Le Thar et Le Lerre.

A l’issue de cette première étape du projet, 67 % des personnes interrogées déclarent mettre en place des techniques ou des pratiques en plus de ce qu’impose la réglementation pour préserver la qualité de l’eau et du sol.

 	/uploads/sites/80b0936de4e00021b1e0aa99187189318ba6b7bb.jpg

 

Pour la suite du projet, émerge un groupe (la ruche) composé d’une douzaine d’agriculteurs qui expérimentent sur leur exploitation différentes cultures, itinéraires techniques… prenant en compte la problématique érosion des sols et qualité de l’eau. L’objectif est de tester en groupe, partager, échanger entre pairs des nouvelles connaissances puis de les diffuser plus largement.

 

Voir les documents de présentation du projet

  • n°1    - la ruche : des agriculteurs chercheurs au coeur du nouveau projet
  • n°2    - formalisation du collectif, inventaire des axes de travail
  • n°3    - Finalisation du plan d'action
  • n°4    - Mise en place de tests : 1er RDV "bout de champ"
  • n°5    - plus d'autonomie en protéines
  • n°6    - journée avec Konrad SHREIBER (Institut de l'Agriculture Durable)
  • n°7    - replanter des talus et des haies
  • n°8    - semis d'un mélange riche en protéïnes dans une prairie avec le semoir "Aitchison" 
  • n°9    - réunion essaimage le jeudi 04 février 2016
  • n°10  - pratiques agricoles et qualité de l'eau 
  • n°11  - zoom sur la réunion essaimage portée par la ruche le 04 février 2016
  • N°12  - Les dernières nouvelles de la ruche... 

 

Résultats des premiers tests mis en oeuvre par les agriculteurs de la ruche

Voir les fiches techniques issues du travail du groupe  


2 nouvelles fiches en ligne faut-il décompacter les prairies ?
                                                 la co-conception pour barrer la route à l'érosion

Pour rejoindre le groupe ou obtenir plus d'informations :
Marie-Christine LEGRAND FORT - 02 33 79 41 75


RDV sur la page Facebook du CRDA de la BAIE   
https://www.facebook.com/crdabaie/

 

 


Groupe Performance Economique pour les éleveurs allaitants


Depuis quelques années, des éleveurs allaitants du Sud Manche se réunissent en groupe pour partager sur leurs pratiques et tester des techniques, afin de progresser ensemble et d'améliorer leurs résultats technico-économiques.

C’est à chaque fois dans la convivialité que le groupe se réunit et échange autour de thèmes choisis par les agriculteurs du groupe. En plus de la journée annuelle consacrée aux coûts de production,  le groupe bénéficie d’interventions autour de thèmes :

Techniques

Economiques

Stratégie d’entreprise

Comparaison des bilans de reproduction

Maîtrise du coût alimentaire

Organisation du travail

Médecines alternatives en élevage bovin allaitant

Analyse des charges de mécanisation

Viande et circuits courts

 

 

Stratégie de renouvellement de l'élevage

 

 

Pour plus de renseignements, contactez  Aurore DUQUESNE - 02.33.79.41.71

 


 Groupe Performance Economique en élevage laitier


 

Ce groupe est ouvert à tous les éleveurs laitiers du Sud-Manche souhaitant échanger sur leurs pratiques et résultats dans un climat de confiance avec d’autres éleveurs. Chaque année, un programme est construit par les membres du groupe pour répondre à leurs problématiques grâce à l’échange, au partage et l’intervention de conseillers spécialisés. Tout cela dans la convivialité !

 

Les thèmes abordés sont variés :

  • suivi et analyse des produits et charges de l'atelier lait afin de comprendre son coût de production
  • stratégie de livraison de lait et renouvellement du troupeau
  • maîtrise du coût alimentaire
  • organisation du travail
  • autonomie alimentaire
  • et bien d’autres encore…

 

Pour plus de renseignements, contactez  Aurore DUQUESNE - 02.33.79.41.71


Groupe des Agris-Nanas 


Le groupe des Agris-Nanas est composé d’agricultrices du Sud-Manche membres du CRDA de la Baie, qui se rencontrent plusieurs fois par an pour des formations autour de la communication, ainsi que pour des moments conviviaux. 

C’est elles qui le disent !

« Avec les Agris-Nanas on rencontre  d’autres femmes agricultrices qui peuvent connaître les même problèmes professionnels et privé que nous. Echanger, créer des liens et suivre des formations sur des thématiques qui nous tiennent à cœur, cela nous permet de relativiser et de résoudre certains problèmes que l’on peut rencontrer. En résumé, c’est une bouffée d’oxygène. » 

 

Consultez l’article complet sur les Agris-Nanas.

Pour plus de renseignements : Delphine Prévot – 02 33 79 43 83

 

 


Groupe Robots de Traite du Mortainais

En 2015, ce groupe aborde les thématiques de:

  • le coût de concentré et volume deproduction
  • la comparaison des contrats de maintenance
  • l'organisation du travail

L'apprentissage est basé sur l'échange d'expérience et de pratique : le lien qui se crée entre les éleveurs nourrit le groupe mais aussi chaque éleveur individuellement et personnellement. Des intervenants spécialisés dans les thèmes choisis analysent les résultats des éleveurs et les aident à identifier des mesures correctives si besoin.

 

Pour plus de renseignements: Romain Dancet - 02 33 79 43 84

 

 


Methanisation sur la Baie: deux territoires poursuivent la réflexion


Après avoir effectué son étude gisement, l’association méthanisation Val de Sée qui fédère 35 agriculteurs des cantons de Brécey, Juvigny le Tertre et Isigny le Buat engage sa pré-étude économique.

L’objectif est de poser différentes hypothèses (injection, cogénération, un site, plusieurs sites…..) afin de  définir le modèle économique le mieux adapté au contexte local.

Ce travail est effectué par des conseillers de la Chambre d’Agriculture de la Manche et les trois constructeurs sélectionnés par les membres de l’association.

methaBaie

Pour le groupe de Sartilly, après une formation de 2 jours permettant d’identifier les ressources méthanisables, une prochaine réunion est programmée pour appréhender la rentabilité d’une installation de méthanisation.

Pour plus de renseignements: Marie-Christine Legrand-Fort - 02 33 79 41 75